Moins consommer et moins chauffer (2) : optimisations logicielles

Vous avez mesuré la consommation de votre serveur et vous souhaitez faire quelques optimisations pas chères ?

Optimisations de base

  • Ne pas allumer l’ordinateur ! C’est bête… mais avec un peu de gestion du temps et d’organisation, il y a moyen de gagner beaucoup de temps et d’épargner de l’énergie. Si par exemple vous allez voir vos mails 2x par jour seulement (au lieu de 10…), si vous notez quelque par les idées de ce que vous voulez lire sur le Web au lieu de foncer sur la machine chaque fois que l’envie vous prend (effets éventuels d’une addiction)…
  • Limiter l’utilisation de la carte graphique : sous GNU/Linux, désactiver les effets spéciaux (compiz, etc.) et utiliser un gestionnaire de fenêtres moins gourmand en ressources : XFCE ou, mieux, LXDE.
  • Mieux encore : si vous êtes un utilisateur avancé et que vous pouvez vous le permettre, utiliser directement la console Linux sans fenêtrage graphique.
  • Mettre en place l’hibernation automatique (ou au moins la veille) à partir d’un temps d’inactivité.
  • Mettre en veille les disques durs automatiquement (avec hdparm).
  • Surtout pas d’écran de veille (ça utilise la carte graphique) !

Undervolting / underclocking

Je reprends l’explication de bobo38 sur debian-fr.org : à l’inverse de l’overclocking où on cherche à tout prix plus de puissance, ici on cherche à l’économiser. Cf. le post de bobo38. L’énergie gagnée est corrélée au carré de la tension. Baisser la tension est donc très efficace ! Si on a une bonne alimentation (fiable), cela ne pose pas de souci si on ne baisse pas trop la tension.

Références undervolting :

Lire la suite du dossier

Laisser un commentaire